EDK CDIP CDPE CDEP
EDK CDIP CDPE CDEP

Communiqué de presse du 8.6.2020

COVID-19: révision tardive des principes de base de l’OFSP pour le domaine de l’éducation

Berne, le 8 juin 2020. L’Office fédéral de la santé publique (OFSP) a révisé et publié les principes de base à respecter pour l’enseignement présentiel dans les écoles de la scolarité obligatoire et du postobligatoire. Pour la Conférence suisse des directeurs de l’instruction publique (CDIP), cette étape intervient très tardivement. La CDIP regrette en outre que les règles de distance aient été maintenues dans le domaine de l’enseignement postobligatoire.

Le Conseil fédéral a adopté de nombreuses mesures d’assouplissement lors de sa séance du 27 mai 2020. Jusqu'à aujourd’hui, rien n’avait été modifié pour l’ensemble du domaine de l’éducation. La version révisée des principes de base régissant l’enseignement présentiel à l’école obligatoire et dans les établissements du postobligatoire publiée ce jour par l’OFSP adapte les mesures valables jusqu’ici dans ce domaine.

Avec ces adaptations, les personnes qui ne sont pas directement impliquées dans les activités scolaires sont à nouveau admises à certaines occasions dans les locaux de l’école moyennant le respect des règles d’hygiène et de conduite. L’organisation de camps scolaires est également réautorisée. Une autre des adaptations opérées concerne les repas. Les cantines et cafétérias doivent désormais respecter le plan de protection pour l’hôtellerie-restauration. Ces adaptations des principes de base pour l’enseignement présentiel dans les établissements de la scolarité obligatoire et du postobligatoire répondent aux attentes des cantons et, a fortiori, aux revendications de la CDIP.

La distance minimale entre adultes ainsi qu’entre adultes et enfants est maintenue au niveau de la scolarité obligatoire, de même que les règles de distance, sous une forme légèrement atténuée, pour l’enseignement présentiel dans le postobligatoire. La CDIP regrette que ces règles de distances aient été maintenues. Car même avec ces précisions apportées au plan de protection, il ne sera pas possible de revenir à un enseignement normal à plein temps dans le degré secondaire II et le degré tertiaire.

Les directeurs et directrices de l’instruction publique regrettent en outre le fait que l’OFSP n’ait concrétisé qu’avec beaucoup de retard les adaptations mineures qui ont été apportées. Les cantons ont dû édicter leurs plans de protection sur la base des principes valables jusqu’à maintenant. Les écoles ont consenti des efforts importants pour les mettre en œuvre à très court terme. Les cantons vont maintenant examiner les adaptations qu’ils peuvent apporter dans leurs plans de protection.

La CDIP attend du Conseil fédéral qu’il transmette aux cantons la responsabilité des plans de protection applicables aux écoles à la levée de l’état de situation extraordinaire le 19 juin 2020. La souveraineté constitutionnelle doit en effet être rétablie également dans ce domaine. La CDIP a écrit au Conseil fédéral en ce sens.

Pour vos questions:

Service de presse du Secrétariat générale de la CDIP
Courriel, +41 (0)31 309 51 13

Pour en savoir plus

COVID-19: Principes de base de l’OFSP pour la reprise de l'enseignement présentiel à l’école obligatoire (8.6.2020) (Source site web de l'OFSP)

COVID-19: Principes de l'OFSP et du SEFRI régissant l’enseignement présentiel dans les établissements du degré secondaire II, du degré tertiaire et de la formation continue (8.6.2020) (Source site web du SEFRI)

Editeur:
Service de presse du Secrétariat général de la CDIP

 

Contact

Service de presse du Secrétariat général de la CDIP
+41 (0)31 309 51 13