EDK CDIP CDPE CDEP
EDK CDIP CDPE CDEP

Communiqué de presse du 27.6.2018

La CDIP adopte une stratégie nationale sur la numérisation dans le domaine de l'éducation

Berne, le 27 juin 2018. La numérisation compte parmi les défis que doit actuellement relever le domaine de l'éducation en Suisse, et les questions qu'elle entraîne font l'objet d'importants travaux du côté des cantons. Ceux-ci se sont mis d'accord sur les objectifs d'une stratégie nationale relative à la numérisation dans le domaine de l'éducation.

La gestion de la transition numérique dans le domaine de l'éducation génère depuis longtemps de grands travaux dans les cantons, que ce soit à propos des compétences numériques des élèves, sur le plan de l'équipement technique et des infrastructures, au niveau de la formation initiale et continue des enseignantes et enseignants, dans la promotion des moyens d'enseignement et environnements d'apprentissage numériques ou en vue d'une utilisation pédagogique et didactique des nouvelles technologies.

Les directrices et directeurs cantonaux de l'instruction publique souhaitent continuer à jouer un rôle actif dans la transition numérique, en tirer le meilleur profit pour les processus éducatifs et l'organisation de l'éducation et contribuer à maintenir la compétitivité de notre pays. Lors de l'assemblée plénière de la CDIP du 21 juin 2018, ils se sont mis d'accord sur les objectifs d'une stratégie nationale relative à la numérisation et ont adopté la Stratégie de la CDIP pour la gestion de la transition numérique dans le domaine de l'éducation. L'objectif principal est d'aider au mieux tous les élèves et toutes les personnes en formation à devenir autonomes et responsables dans un monde en constante évolution sous l'effet de la numérisation.

Cette stratégie relative à la numérisation fait suite à celle élaborée en 2007 par la CDIP en matière de technologies de l'information et de la communication (TIC). Auparavant, la CDIP avait adopté en 2000 une première déclaration relative aux technologies de l'information et de la communication, suivie en 2004 de recommandations relatives à la formation initiale et continue des enseignantes et enseignants.

La stratégie nouvellement adoptée s'inscrit dans un processus continu de transformation numérique. Ses objectifs portent sur les sept domaines suivants: (1) utilisation des données du système éducatif, c'est-à-dire la manière de gérer les données générées par la numérisation et d'en assurer la sécurité, (2) compétences et ressources nécessaires pour les écoles et les responsables d'établissement scolaire (équipement, infrastructures, identité numérique), (3) compétences que doivent acquérir les élèves et les personnes en formation pour pouvoir faire face à la numérisation, (4) renforcement continu des enseignantes et enseignants sur les questions liées à la numérisation (par le biais de la formation initiale et continue), (5) mise à profit par la recherche et l'innovation du potentiel offert par la numérisation, (6) clarification des rôles des nouveaux acteurs et (7) recours aux nouvelles possibilités technologiques dans le réseau des autorités de l'éducation et de la formation.

D'ici au printemps 2019, la CDIP va concevoir un plan d'action précisant quel acteur (cantons / CDIP) contribuera par quelles mesures à l'atteinte des objectifs. Il pourra s'agir de mesures déjà mises en place, devant être renforcées ou de mesures nouvelles. La CDIP se chargera des tâches qui nécessitent une coordination à l'échelle nationale.

L'une de ces mesures intercantonales a déjà été discutée en mars 2018, lorsque la CDIP a donné son feu vert à la mise en place du projet FIDES (Fédération des services d'identités pour l'espace suisse de formation). FIDES a pour but d'offrir un accès unique aux services en ligne destinés aux élèves, aux personnes en formation, au corps enseignant et au personnel administratif des établissements de formation. Ce projet doit également permettre de coordonner l'acquisition et l'utilisation des services en ligne de fournisseurs privés également, par exemple par la négociation d'accords communs. La direction de la mise en place initiale de FIDES a été confiée à educa.ch, une agence spécialisée active à l'échelle nationale et gérée par la Confédération et les cantons, qui apporte son soutien aux autorités concernées par son expertise au croisement des TIC et du système éducatif. Par ailleurs, la CDIP a également déjà décidé, avec la Confédération, d'introduire l'enseignement obligatoire de l'informatique au gymnase (voir communiqué de presse). La Confédération soutient quant à elle le processus de numérisation dans le domaine de l'éducation sur la base du plan d'action Numérisation pour le domaine FRI durant les années 2019 et 2020, adopté par le Conseil fédéral en 2017.

Editeur:
Service de presse du Secrétariat général de la CDIP
+41 (0)31 309 51 11

 

Accès direct

Contact

Service de presse du Secrétariat général de la CDIP
+41 (0)31 309 51 11