EDK CDIP CDPE CDEP
EDK CDIP CDPE CDEP

Communiqué de presse du 25.6.2014

La maturité professionnelle: une bonne préparation aux études HES

Berne, le 25 juin 2014. 87 % des jeunes adultes titulaires d'une maturité professionnelle qui poursuivent leur formation dans une haute école spécialisée (HES) réussissent leur première année d'études. Ils s'estiment en grande majorité bien préparés aux études HES.

C'est ce qui ressort d'une évaluation de l'aptitude aux études HES des titulaires d'une maturité professionnelle. Cette dernière apparaît dans l'ensemble bien notée. La maturité professionnelle est la principale voie d'accès aux hautes écoles spécialisées et a su se faire reconnaître comme telle ces dix dernières années. Plus de la moitié des personnes qui entament des études HES est titulaire d'une maturité professionnelle (53 % en 2012), ce qui représente une progression de 6 % en dix ans. Un cinquième des étudiantes et étudiants possède une maturité gymnasiale, proportion qui n'a guère évolué ces dix dernières années. 9 % sont porteurs d'une maturité spécialisée.

Un bon taux de réussite: les jeunes adultes titulaires d'une maturité professionnelle présentent un bon taux de réussite dans les HES. 87 % d'entre eux réussissent leur première année d'études. Chez ceux qui ont commencé en automne 2012, le taux de réussite le plus élevé s'observe dans le domaine travail social (97 %) et le plus bas, dans les domaines sciences de la vie et économie (83 %). Ce résultat correspond au taux moyen de réussite calculé pour l'ensemble des étudiantes et étudiants HES, puisqu'ils sont en tout 88 % à accomplir avec succès leur première année (97 % en travail social, 82 % en sciences de la vie et 84 % en économie). Le taux de réussite des titulaires d'une maturité professionnelle est en règle générale comparable à celui des titulaires d'une maturité gymnasiale ou d'une maturité spécialisée. Si le taux moyen de ces derniers est légèrement supérieur (92 % pour la maturité gymnasiale, 95 % pour la maturité spécialisée), cela s'explique notamment par le fait qu'ils sont surreprésentés dans les domaines où le taux de réussite est élevé (santé et travail social).

Une bonne préparation aux études HES: s'ils considèrent leur première année d'études, plus de 80 % des titulaires d'une maturité professionnelle s'estiment bien préparés. Les responsables des filières HES sont globalement du même avis. Les estimations s'avèrent en revanche un peu plus critiques lorsqu'il s'agit d'évaluer les compétences spécifiques aux différentes disciplines. De leur côté, les étudiantes et étudiants titulaires d'une maturité gymnasiale (à 90 %) ou d'une maturité spécialisée (à 86 %) se trouvent également en majorité bien préparés à la première année d'études HES.

Satisfaction en ce qui concerne les prestations des HES: la majorité des étudiantes et étudiants HES (toutes voies d'accès confondues) est satisfaite des prestations des hautes écoles spécialisées: 84 % le sont de la qualité de l'enseignement dans leur filière, 80 % de la structure et du contenu du cursus.

2700 étudiantes et étudiants sondés: les résultats de l'évaluation* reposent d'une part sur l'analyse des données statistiques de l'Office fédéral de la statistique et, d'autre part, sur les réponses de 2700 étudiantes et étudiants HES qui ont participé à un sondage en automne 2013 (soit 20 % de l'ensemble des 13 000 étudiantes et étudiants contactés). 1600 d'entre eux étaient titulaires d'une maturité professionnelle. Le sondage les invitait notamment à évaluer leurs propres compétences. Il n'y a pas eu en revanche de test de compétence. 140 professeurs responsables d'une filière d'études HES ont également répondu à un questionnaire.

Perspectives: l'évaluation de l'aptitude aux études HES des titulaires d'une maturité professionnelle a été réalisée sur mandat de la Conférence suisse des offices de la formation professionnelle (CSFP). La CSFP est une conférence spécialisée de la CDIP et se compose des personnes qui sont à la tête des offices cantonaux de la formation professionnelle. Elle analysera en profondeur les résultats de l'évaluation durant les mois qui viennent.

Evolution de la maturité professionnelle: la maturité professionnelle s'est profilée ces dernières années comme une offre destinée aux jeunes du degré secondaire II qui ont de bons résultats scolaires. Entre 2002 et 2012, le taux de maturités professionnelles est passé de 9,5 % à 13,7 %. Il est le principal responsable de l'augmentation du taux général de maturités de 28,8 % à 35,6 % (en comptant les 2,2 % de la maturité spécialisée). Le taux général de maturités recouvre la maturité gymnasiale, la maturité professionnelle et la maturité spécialisée. Durant la même période (2002–2012), la proportion de femmes obtenant une maturité professionnelle est passée de 37 % à 47 %. 55 % des maturités professionnelles s'acquièrent parallèlement à l'apprentissage, 45 % après. Presque 60 % des titulaires d'une maturité professionnelle se lancent actuellement dans des études HES (70 % chez les hommes et 45 % chez les femmes). Comme pour les maturités gymnasiales, on observe des différences relativement importantes dans le taux de maturités professionnelles d'un canton à l'autre (entre 7 % et 19 %). Dans plusieurs cantons, un fort taux de maturités professionnelles vient d'une certaine manière contrebalancer à l'intérieur du taux général un faible taux de maturités gymnasiales, ou l'inverse. 
*L'enquête n'a tenu compte que des huit domaines HES pour lesquels il existe des formations professionnelles apparentées et donc des maturités professionnelles préparant aux études: architecture, construction et planification / technique et TIC / chimie et sciences de la vie / agriculture et économie forestière / économie et services / design / travail social / santé. Dans la cohorte concernée, 93 % des étudiantes et étudiants avaient choisi l'un de ces domaines. 

Editeur:
Service de presse du Secrétariat général de la CDIP
+41 (0)31 309 51 11

 

Pour en savoir plus

Contact

Service de presse du Secrétariat général de la CDIP
+41 (0)31 309 51 11