EDK CDIP CDPE CDEP
EDK CDIP CDPE CDEP

Communiqué de presse 28.9.2008


Non à HarmoS: la CDIP exprime ses regrets à l'issue du scrutin dans le canton de Lucerne

Berne, le 28 septembre 2008. Berne, le 28 septembre 2008. Le peuple lucernois a dit non à l'adhésion de son canton au concordat HarmoS. Le Comité de la CDIP exprime ses regrets à l'issue du scrutin. Un résultat favorable aurait été un message fort dans le débat en cours sur HarmoS. Les procédures cantonales de ratification se poursuivent néanmoins, dans le but de remplir le mandat constitutionnel de l'harmonisation des systèmes éducatifs cantonaux. Pour le moment, le concordat HarmoS a été définitivement ratifié par six cantons.


La scolarisation dite "plus précoce" était l'un des principaux objets de critique dans le canton de Lucerne, où l'on faisait état d'une "scolarisation obligatoire à l'âge de 4 ans". Pour être exacts, le concordat HarmoS prévoit que tout enfant se trouvant dans sa cinquième année commence à fréquenter obligatoirement l'école enfantine ou – si le canton décide d'introduire ce type d'organisation – un cycle élémentaire. Avec HarmoS, les parents auront, comme aujourd'hui,  la possibilité de demander que l'entrée de leur enfant dans le système scolaire soit avancée ou repoussée (une procédure fondée en l'occurrence sur le droit cantonal).

En matière d'école enfantine, Lucerne fait aujourd'hui figure d'exception
A l'heure actuelle, en Suisse, près de 86% des enfants fréquentent déjà l'école enfantine pendant deux ans. Dans ce contexte, le canton de Lucerne fait, avec quelques autres cantons, figure d'exception car il n'affiche qu'un pourcentage de 37% environ. Cette donnée a sans doute également joué un rôle dans le résultat du scrutin.

Non à un encouragement précoce pour tous
L'encouragement des enfants dès leur cinquième année dans le cadre d'une école enfantine ou d'un cycle élémentaire est une véritable chance pour chacun d'eux. La fréquentation de l'école enfantine pendant plus d'une année a un impact positif sur la réussite scolaire et ce, tant chez les enfants ayant de la facilité que chez ceux qui en ont moins. Le fait de rendre cette fréquentation obligatoire permet de détecter plus tôt des besoins de soutien particuliers. On ne peut donc que déplorer le fait que la base nécessaire à la mise en œuvre de cet encouragement précoce ait été rejetée dans le canton de Lucerne.

Les procédures cantonales d'adhésion se poursuivent
Pour le moment, le concordat HarmoS a été définitivement ratifié par six cantons: GL (par décision de la Landsgemeinde) et SH, VD, JU, NE, VS (tous par décision parlementaire, sans référendum). En dehors de Lucerne, cinq cantons ont recouru jusqu'à présent au référendum. L'adhésion au concordat sera de ce fait soumise à votation le 30 novembre 2008 dans les cantons de GR, SG, TG et ZH, et le 8 février 2009 dans le canton de NW. Dans les cantons de SG, TG et ZH, l'école enfantine est déjà obligatoire durant deux ans.

Editeur:
Service de presse du Secrétariat général de la CDIP, tél. 031 309 51 11

 

Lien

Contact

Service de presse du Secrétariat général de la CDIP
+41 (0)31 309 51 11