EDK CDIP CDPE CDEP
EDK CDIP CDPE CDEP

Communiqué de presse 16.6.2005


La CDIP en assemblée plénière de juin: Première mesure nationale des compétences après la maturité

Berne, le 16 juin 2005. Dès 2006, et pour la première fois, la CDIP va contrôler le niveau de formation des jeunes poursuivant leurs études maturité en poche, en menant avec la Confédération une enquête nationale.

Plusieurs autres décisions importantes ont été prises lors de cette assemblée plénière: la CDIP a donné son feu vert à la création d'un poste affecté à la gestion nationale des bourses d'études. Les chefs de l'Education ont aussi adopté leur programme de travail 2005, approuvant ce faisant le calendrier de la préparation du nouvel accord intercantonal sur l'harmonisation de la scolarité obligatoire et celui de l'élaboration de standards de formation. Enfin, ils ont approuvé la révision des articles constitutionnels sur l'éducation.


Réunis en assemblée plénière le 16 juin 2005 à Berne, les 26 directrices et directeurs cantonaux de l'instruction publique ont approuvé la réalisation de la deuxième phase d'EVAMAR (le programme d'évaluation de la nouvelle maturité). Des tests permettront ainsi pour la première fois d'enregistrer le niveau de formation des jeunes étudiantes et étudiants au sortir du gymnase. L'enquête démarrera en 2006 pour s'achever en 2007. L'accent sera mis sur l'aptitude des bachelières et bacheliers à entreprendre des études supérieures (c'est-à-dire sur les compétences acquises au lycée et supposées leur permettre de suivre avec succès des études dans une haute école).

La phase II d'EVAMAR sera financée et réalisée conjointement par la Confédération et les cantons.

Durant la première phase d'EVAMAR qui a eu lieu pendant l'année scolaire 2002/2003, les personnes concernées au premier plan (élèves, corps enseignant, directions d'établissement) avaient été interrogées sur leur appréciation de la réforme. Le bilan s'est révélé largement positif. Par conséquent, aucun changement d'orientation significatif nécessitant une révision totale du règlement de reconnaissance de la maturité ne s'impose. Certains points ont toutefois retenu l'attention de la CDIP et du chef du Département fédéral de l'intérieur, notamment la place des sciences expérimentales et l'importance du travail de maturité. Un groupe de travail commun Confédération-cantons a de ce fait été mis sur pied pour étudier la nécessité d'une révision partielle du règlement.

Création d'un poste affecté aux bourses d'études

Lorsque la réforme de la péréquation financière et de la répartition des tâches entre la Confédération et les cantons (RPT) entrera en vigueur (probablement en 2008), ces derniers se verront confier l'intégralité de la responsabilité et du financement des subsides de formation, et ce jusqu'au secondaire II y compris (la Confédération cessant de cofinancer les bourses allouées pour ce degré).

La coordination entre les cantons devra par conséquent être renforcée, raison pour laquelle la CDIP a approuvé la création d'un poste affecté à l'administration intercantonale des questions liées aux bourses d'études. Ce poste sera rattaché au Secrétariat général de la CDIP et sa durée limitée aux années 2005 à 2008. Sa mission essentielle sera double: élaborer les bases d'un nouvel accord intercantonal visant à harmoniser les bourses d'études et assurer un service d'information et de documentation. La CDIP a également donné son accord à la réalisation d'un portail "bourses d'études" sur le Serveur suisse de l'éducation (www.educa.ch).

Harmonisation de la scolarité obligatoire: nouveau concordat d'ici 200

L'Assemblée plénière de la CDIP a adopté son programme de travail 2005. Ce programme énonce les points forts de la collaboration intercantonale en matière d'éducation pour les années à venir. L'harmonisation de la scolarité obligatoire et l'assurance qualité au niveau suisse en font partie.

L'Assemblée plénière a pris connaissance des calendriers prévus pour l'élaboration des principaux instruments de cette harmonisation (concordat et standards) et les a approuvés.

  • Le nouvel accord intercantonal de la CDIP sur l'harmonisation de la scolarité obligatoire devrait être conclu en automne 2007 et soumis pour ratification aux cantons. Il régira par de nouvelles dispositions certains éléments essentiels de l'école obligatoire (abaissement de l'âge d'entrée à l'école, assouplissement du début de la scolarisation, durée de la scolarité obligatoire) et imposera, fait nouveau, des standards de formation prédéfinis.
  • Les standards de formation du futur concordat de la CDIP sont développés dans le cadre du projet HarmoS. A l'issue d'un appel d'offres, les institutions responsables de la conception scientifique de ces standards ont été désignées en mai 2005. Dans chaque domaine de formation traité, une leading house assure la direction de projet au sein d'un consortium réunissant des institutions scientifiques de toutes les régions linguistiques. Selon les disciplines, la fin des travaux scientifiques s'échelonnera à partir du second semestre 2007. Puis les standards seront mis en consultation avant d'être discutés au niveau politique. Pour davantage de détails, se reporter au lien 1, tableau 2.

Les projets menés dans les différentes régions linguistiques en vue d'introduire des plans d'études communs ou d'élargir ceux qui existent déjà viendront compléter ce programme. L'ensemble des travaux d'harmonisation est présenté dans le tableau 1 (lien 1).

Oui aux nouveaux articles constitutionnels

Enfin, l'Assemblée plénière de la CDIP a approuvé la révision des articles constitutionnels sur l'éducation, dans le texte amendé au terme de la dernière consultation.


Editeur:
Service de presse du Secrétariat général de la CDIP, tél. 031 309 51 11

 

Accès direct

Contact

Service de presse du Secrétariat général de la CDIP
+41 (0)31 309 51 11